Volkswagen électrique : des nouveautés et des classiques

Volkswagen électrique : des nouveautés et des classiques

Volkswagen fait partie des plus grands constructeurs automobiles du monde et est à l’origine de nombreux modèles qui ont marqué l’histoire. En 2013, il entame sa lancée dans le tout électrique avec la micro-citadine 100% électrique baptisée e-up !, puis s’en suit la version électrique de la Golf : le e-Golf. Bien que le constructeur allemand ait accusé un certain retard dans ce domaine, à l’heure actuelle, il entend se rattraper avec quelques nouveautés pour l’année 2020.

Volkswagen : ses premiers pas dans le tout électrique

En tant que premier véhicule 100% électrique de la marque, le Volkswagen e-up ! avait retenu toute l’attention du public lors de son lancement en 2013. Pour l’époque, l’autonomie de 141 km en cycle NEDC qu’offrait le véhicule faisait partie de la moyenne. D’ailleurs, pour une micro-citadine vouée à circuler en zone urbaine, 141 km c’est amplement suffisant. La micro-citadine e-up ! a pourtant évolué avec le temps puisqu’aujourd’hui elle dispose d’une batterie d’une capacité de 32,3 kWh faisant grimper son autonomie à 260 km en cycle WLTP. Une évolution appréciable, d’autant que la batterie est garantie 8 ans, kilométrage illimité.

Pour élargir son offre de véhicules électriques, le constructeur lance, une année plus tard, son second modèle. Il s’agit de l’équivalent électrique de son modèle phare la Golf qui reprend la structure de celle-ci. À ses débuts, la e -Golf était équipée d’un moteur électrique de 115 chevaux alimenté par une batterie de 24,2 kWh pour une autonomie allant de 130 à 190 km. Ces chiffres se placent dans la moyenne haute parmi sa catégorie. Pour essayer de rattraper encore une fois son retard, le constructeur a renouvelé son modèle en 2017 en lui attribuant une nouvelle batterie d’une capacité de 35,8 kWh offrant jusqu’à 300 km d’autonomie. La production de l’e-Golf est cependant interrompue pour laisser place à un nouveau modèle au gabarit équivalent.

Volkswagen électrique : des nouveautés en perspectives

Le choix d’abandonner la production de l’e -Golf a été motivé par la volonté du constructeur de céder la place aux véhicules de la gamme ID spécialement conçue pour les modèles 100% électrique. Les amateurs de la Golf devront donc se contenter de la version GTE hybride rechargeable s’ils veulent rouler plus écologiques à bord de leur modèle préféré. Sinon, ils peuvent aussi se tourner vers le Volkswagen ID.3, une compacte 100% électrique au même gabarit. Présentée au Mondial de l’automobile de Paris en 2016, il aura fallu attendre 2020 pour sa sortie. Son principal avantage par rapport à l’e -Golf est qu’il dispose d’une base technique qui a été conçue pour l’électrique, ce qui lui donne la possibilité d’offrir un habitacle généreux en espace. Trois niveaux de capacité de batterie sont proposés : 45 kWh, 58 kWh et 77 kWh. L’autonomie maximale sur l’ID.3 est de 550 km dans sa version la plus haut de gamme. Autonomie annoncée qui s’avère réaliste en conditions réelles. À cela, le modèle ajoute une performance digne d’une Golf, un confort général satisfaisant et une technologie au top. Il a été difficile pour le constructeur allemand de passer à côté du potentiel de la catégorie des SUV électriques.

Lancé officiellement en 2020, le Volkswagen ID.4 vient étoffer la gamme électrique de la marque. Il s’agit d’un SUV 100% électrique qui promet une autonomie de plus de 500 km en une seule charge. Reposant sur la plateforme MEB, le SUV n’est pour l’heure prévu que dans une seule configuration de batterie : 77 kWh. Son électromoteur de 204 chevaux autorise jusqu’à 160 km/h de vitesse de pointe et abat de 0 à 100 km/h en 8,5 secondes. Bien que ce soit un SUV compact, le Volkswagen ID.4 offre la même habitabilité qu’un véhicule de catégorie supérieure grâce à son empattement allongé.

Vos commentaires