Quelles sont aujourd’hui les voitures à hydrogène disponibles ?

Quelles sont aujourd’hui les voitures à hydrogène disponibles ?

À peine assiste-t-on à la croissance des voitures électriques que les véhicules à hydrogène sont déjà en train d’opérer une révolution sur le marché de la mobilité verte. Les constructeurs commencent à se pencher plus sérieusement sur la conception de cette motorisation innovante, pour être prêts à affronter l’ère post-électrique. Aujourd’hui, quelques modèles sont d’ores et déjà disponibles en France et ailleurs dans le monde.

Les voitures à hydrogène, l’avenir

Le transport étant la principale source de pollutions au monde, les constructeurs automobiles sont dans l’obligation d’inscrire les exigences écologiques dans la conception de leurs modèles. Désormais, préoccupations environnementales et innovations technologiques forment une union harmonieuse dans ce secteur. Ces dernières années, celui-ci a vu l’explosion des modèles électriques. Certains constructeurs poussent leur engagement plus loin en annonçant l’arrêt définitif de la production de motorisations thermiques. C’est le cas notamment chez Smart. Néanmoins, malgré le fait que l’électrification connaisse un vif succès actuellement, elle présente des limites qui peuvent ralentir son ascension. À commencer par son autonomie souvent insuffisante au regard des besoins des automobilistes. Devant un tel désagrément, la voiture à pile combustible communément appelée voiture à hydrogène s’impose comme une réponse adaptée. Elle tire son avantage de son efficacité énergétique sans commune mesure revendiquant jusqu’à 600 km d’autonomie pour une durée de chargement record de 5 minutes.

Les modèles disponibles en France

En France, la voiture à hydrogène n’existe actuellement qu’en deux modèles, tous éligibles au bonus écologique ainsi qu’à la prime à la conversion. Ainsi, le premier modèle est représenté par le Hyundai Nexo venant substituer à l’ix35 FC. Ce SUV commercialisé depuis 2018 par le constructeur coréen cristallise son engagement dans le développement d’automobiles écologiques en particulier sur le segment des modèles FCEV. Il représente la seconde génération et se distingue par ses innovations poussées. Le véhicule est équipé d’un moteur électrique alimenté par une pile à combustible qui offre une puissance de 120 kW. Le SUV profite d’une autonomie de 666 km en cycle WLTP.

Sur le marché français, son concurrent direct est représenté par la Toyota Mirai. Premier modèle à hydrogène du constructeur japonais, la Mirai voit le jour en Europe en 2015 et en France à partir de 2018. C’est surtout aux États-Unis notamment en Californie qu’elle a le plus de succès en passant le cap des 3000 immatriculations en janvier 2018. L’auto est équipée d’un moteur d’une puissance de 113 kW ou 154 chevaux avec une autonomie totale de 550 kilomètres en cycle mixte.

Outre les berlines et citadines classiques, les moteurs à hydrogène investissent aussi le segment des utilitaires. Renault a récemment sorti son Kangoo fonctionnant sous ce mode de propulsion qui développe une autonomie de 370 km. Le Master va également se doter d’une pile à combustible pour produire une autonomie atteignant les 350 km.

Les voitures à hydrogène commercialisées à l’étranger

Dans certains pays comme les États-Unis, les voitures à hydrogène commencent leur démocratisation. C’est pourquoi certains constructeurs proposent des modèles uniquement à destination de ces marchés. C’est le cas de Honda qui a lancé la Clarity en 2016. Concurrente de la Toyota Mirai, celle-ci offre cinq places à bord et promet une autonomie de 579 km.

De son côté, Mercedes propose également le GLC F-Cell qui est hybride puisqu’il fonctionne en électricité tout en pouvant être alimenté en hydrogène. Le modèle d’une autonomie de 481 km est disponible sur plusieurs marchés européens sauf en France.

Vos commentaires